Reportage sur la grimpette des monts d’Ardèche

Première épisode du week end trail à Saint-Agrève « La grimpette des monts d’Ardèche ».

Et oui, pour démarrer ce super week end sportif, nous vous proposons une magnifique course de côte dans un environnement incroyable. Sur ce parcours, il n’y aura pas un mètre de plat !

Départ de la grimpette des monts d'Ardèche dans le village de Intres
Départ de la Grimpette des Monts d’Ardèche du village de Intres.

Un départ du village de Intres.

C’est dans ce magnifique hameau en pierre, bordé par « l’Aygueneyre » que se situe le départ de cette course façon « sky run ». Après une partie roulante et en légère montée (environ 250 m), les hostilités commencent.

Le chemin se resserre et attaque par un « single track » sur environ 750 m, avec une alternance de faux plat montant puis des raidillons en pierre.

Sur cette partie du parcours, vous laisserez sur votre droite la rivière « l’Aygueneyre » qui prend sa source dans les environs et qui se jette dans « l’Eyrieux » en aval du village de Intres .

Asseyne, la maison des hauteurs.

La partie qui suit, arpente « le chemin historique des muletiers ». Les gens de voyage, les commerçants ou les villageois de l’époque montaient par ce sentier pour rejoindre le plateau et « Saint-Agrève ». Dans un sentier serpentant les rochers mais aussi les forêts magiques alentours, vous tomberez peut être nez à nez avec un sanglier ! Ce qui est sur, c’est que votre souffrance touche bientôt à sa fin mais il reste encore le final, ses vents contraires, son pourcentage hors norme et ses châtaignes.

image de la montée sur saint-agrève via le chemin des muletiers
En haut à droite sur la photo le hameau de allume pipe, en bas à droite le village de Intres.

Direction le hameau d’allume pipe.

Votre sort est presque scellé, mais pour cela il faudra affronter la dernière difficulté du parcours. Après avoir traversé la « route de l’Eyrieux » et laissé à votre droite « la maison des hauteurs. » Vous affronterez un dernier raidillon comme on aime bien dans la course à pied, à l’époque les paysans et cultivateurs du quartier avaient pavé le sol (pour qu’il soit praticable) avec des pierres du secteur, donc attention aux chevilles.

Après une dernière épingles à droite, voici la maison d’ « Allume pipe ». Sur le plateau, il se dit :

A ce moment du parcours, si tu vois une « pipe qui est allumé » mais pas de fumée, ton sort est jeté!!!

Un villageois rentrant du bal

Allez go, il ne reste plus que 300 mètres pour vous défaire de la souffrance, le final s’éternise sur une route à 15 %.

L’arrivée se situe dans les sapins, un ravitaillement vous attends pour festoyer la grimpette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *